L’imminence de la crise climatique et la pandémie de Covid-19 ont, plus que jamais, mis en lumière l’importance des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Après avoir longtemps représenté une tendance marginale au sein du secteur financier, ces questions constituent désormais une priorité essentielle.

Compte tenu de leurs horizons d’investissement à long terme et de l’importance qu’elles accordent au risque et à la réglementation, les compagnies d’assurance sont très exposées aux risques ESG. Mais elles pourraient aussi transformer certains de ces risques en opportunités.

En 2020, nous avons mandaté une étude approfondie sur les cinq plus grands marchés européens de l’assurance : le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Italie et la Suisse. Notre objectif était d’évaluer comment les investisseurs du secteur de l’assurance répondaient aux défis ESG. Le rapport complet couvre les pratiques actuelles, les objectifs futurs et les opinions des principaux décideurs de 60 compagnies d’assurance européennes.

Notre rapport témoigne d’un paysage de l’assurance au sein duquel les questions ESG sont encore considérées comme un facteur de risque plutôt que comme une opportunité. La gestion du risque est de loin le facteur le plus important dans l’adoption des pratiques ESG. Mais on observe certains signes de changement, notamment parmi les compagnies d’assurance-vie.

Il ressort également de l’étude que les assureurs ont encore du chemin à faire dans ce domaine. Si les grandes compagnies d’assurance ont ouvert la voie en matière d’intégration des critères ESG, certaines d’entre elles sont désormais devancées par des entreprises plus petites qui les ont adoptés tardivement mais qui sont de fervents innovateurs.

Un autre thème important est la prédominance de la composante environnementale (le « E » d’ESG). Jusqu’à présent, les préoccupations environnementales ont éclipsé les questions sociales et gouvernementales. La pandémie de Covid-19 a toutefois permis de mettre en évidence l’importance des préoccupations sociales, de sorte qu’une approche plus globale du sujet pourrait émerger. Mais les défis sont nombreux, car l’impact des préoccupations sociales et de gouvernance est plus difficile à quantifier.

Tandis que les autorités de régulation concentrent leurs efforts sur la lutte contre le changement climatique, le secteur de l’assurance adopte des outils et des méthodologies de plus en plus sophistiqués pour faire face à ce problème. Cette capacité d’innovation montre que les compagnies d’assurance ont réellement la capacité d’atteindre les autres objectifs de développement durable des Nations Unies.

Notre enquête se penche également sur le rôle essentiel que les gestionnaires d’actifs doivent jouer pour aider le secteur de l’assurance à adopter un modèle d’investissement durable. Ils peuvent fournir des outils, apporter leur soutien et proposer une expertise pour aider les compagnies d’assurance à sonder le paysage de l’investissement durable. Mais c’est valable dans les deux sens : les compagnies d’assurance soumettront à leur tour les gestionnaires d’actifs à un examen plus approfondi de leurs références ESG.

Pour approfondir toutes ces questions, vous pouvez accéder à notre rapport complet en cliquant ici.

Videos

Our team

Matthew Smith

Relationship Director - Global Insurance

Neo Mooki Watson

Investment Director - Global Insurance