Investissement zéro carbone

Chez ASI, nous entendons jouer un rôle constructif dans la décarbonation de l’économie mondiale et permettre à nos clients d’atteindre des objectifs de zéro émissions de CO2 nettes. C’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre l’initiative Net Zero Asset Managers. Nous vous invitons à lire la suite pour en savoir plus sur cette décision pleine de promesses.

Les économies, les entreprises et les investisseurs du monde entier rejoignent la Campagne Objectif zéro des Nations Unies et s’engagent à atteindre les objectifs de zéro émissions de CO2 nettes d’ici 2050. Selon les estimations, entre 1000 et 2000 milliards de dollars devront être investis chaque année¹ pour y parvenir. Les investisseurs ont par conséquent un rôle prépondérant à jouer par leurs choix de placement et leur engagement dans cette transition vers la neutralité carbone. 

Chez ASI, nous entendons jouer un rôle constructif dans la décarbonation de l’économie mondiale et permettre à nos clients d’atteindre leurs objectifs de neutralité carbone. C’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre l’initiative Net Zero Asset Managers. Nous avons mis au point des solutions zéro émissions nettes et nous travaillerons avec nos clients actuels et futurs afin de trouver les moyens de concilier les objectifs zéro carbone et la recherche de rendements corrigés du risque. Nous entendons également augmenter la part de nos actifs sous gestion en phase avec ces objectifs à long terme sans négliger les priorités et les attentes de nos clients.

Quelles mesures prendre pour favoriser les investissements en faveur de la neutralité carbone 2050 ? 

Il est essentiel que la vague montante d’engagements en faveur de la neutralité carbone se traduise par des mesures afin de donner des garanties et les incitations nécessaires aux investisseurs pour orienter leurs placements vers le zéro carbone à long terme. Les pays qui se sont engagés à atteindre zéro émissions nettes représentent près de 70 % du PIB et plus de 60 % des gaz à effet de serre émis à travers la planète², ce qui est extrêmement encourageant. Mais nous sommes encore bien loin des objectifs de zéro émissions nettes en 2050. Selon le dernier rapport de l’ONU sur les écarts d’émissions, même si tous les engagements actuels étaient respectés, nous ne parviendrions pas à maintenir la hausse des températures mondiales en dessous de 2 °C. Par ailleurs, les Contributions déterminées au niveau national (CND) de la plupart des pays pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris demeurent inadaptées, comme le pointe le dernier rapport de synthèse sur les CND des Nations Unies⁴. Nous devons assister à un changement radical des engagements politiques avant la COP26 pour inciter les entreprises et les investisseurs à s’engager en faveur du zéro émissions nettes.  

Nous sommes convaincus qu’investir dans des entreprises poursuivant des objectifs ambitieux et crédibles en matière de décarbonation, plutôt que de se désengager, a un impact plus fort sur la réalisation de l’objectif de zéro émissions nettes dans la réalité.

Investir en faveur de la neutralité carbone : qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

Il est important de bien distinguer la réalisation de la neutralité carbone dans le monde réel de celle dans un portefeuille. La décarbonation dans le monde réel est cruciale. Il est possible de décarboner un portefeuille facilement en réduisant ou en éliminant l’exposition aux entreprises des secteurs qui émettent de grandes quantités de CO2, tels que l’acier, le ciment et la production d’électricité. Le score d’alignement de température d’un portefeuille serait excellent en pareille situation. Toutefois, nous ne pourrons pas nous passer de ces secteurs en 2050, lesquels auront par ailleurs besoin de capitaux pour pouvoir innover, décarboner et opérer une transition – et jouer un rôle essentiel dans la décarbonation des économies. Nous pensons qu’investir dans des entreprises qui ont des objectifs ambitieux et crédibles en matière de décarbonation, plutôt que de se désengager, a un impact plus fort sur la réalisation de l’objectif de zéro émissions nettes dans la réalité.

C’est le principal message du Cadre d’investissement zéro émissions nettes (NZIF)⁵, lancé récemment par le Groupe des investisseurs institutionnels sur le changement climatique (IIGCC), auquel ASI apporte un soutien financier. Le cadre fournit une base pour le développement de solutions neutres en CO2. En voici les principaux aspects. 

  1. Décarboner en investissant dans des « fers de lance de la transition » ne doit pas se résumer à tenir compte de l’empreinte carbone, il s’agit aussi de se tourner vers l’avenir et d’étudier des stratégies de transition crédibles.
  2. Investir des capitaux dans des solutions pour le climat – à savoir investir dans des actifs et des entreprises qui contribuent à la décarbonation de la planète – des infrastructures renouvelables et des bâtiments bas carbone aux constructeurs de véhicules électriques et aux fournisseurs de technologies énergétiquement efficaces. 
  3. Gérance nette zéro (net zero stewardship) – cela suppose de mettre au point une stratégie d’engagement à atteindre l’objectif de zéro émissions nettes claire, assortie de jalons et d’objectifs qui se concentrent sur les entreprises les plus émettrices de CO2 du portefeuille.

Comment cela se traduit-il dans la pratique ?

Nous travaillons actuellement à l’élaboration de cadres et de solutions pour les clients qui ont pour ambition d’atteindre la neutralité carbone. Phoenix Group, notre plus gros client, s’est fixé cet objectif pour 2050 pour ses portefeuilles d’investissement en décembre 2020. Nous mettons actuellement au point des solutions zéro émissions nettes dans différentes classes d’actifs afin d’aider Phoenix Group à atteindre ses objectifs. En voici quelques exemples. 

  1. Notre équipe Actions active est en train de développer une approche d’investissement Transition climatique active (ACT) qui repose sur les fondations de la NZIF. Elle vise à identifier les « fers de lance de la transition » pour y investir, en rassemblant les résultats de notre analyse des scénarios climatiques et de notre évaluation des objectifs des entreprises, ainsi que notre recherche fondamentale sur le potentiel et la stratégie de décarbonation des entreprises. Nous accordons également une grande importance aux solutions pour le climat et la bonne gouvernance de la neutralité carbone qui peuvent représenter des leviers de nature à impulser la décarbonation. Nous vous en dirons davantage dans un article à paraître prochainement.
  2. Notre équipe Obligations s’appuie sur l’expertise des analystes, sur les données de nos analyses des scénarios climatiques et sur des données externes de sources, telles que le CDP, la Transition Pathway Initiative (TPI) et MSCI, pour mettre au point des outils d’évaluation zéro émissions nettes des portefeuilles et des indices de référence. Ces outils visent à identifier les émetteurs qui peuvent être considérés comme des entreprises en transition alignées sur les objectifs de l’Accord de Paris, ainsi que des fournisseurs de solutions pour le climat.
  3. Nous analysons les implications de l’objectif de zéro émissions nettes sur les marchés privés et nous sommes des membres actifs du groupe de travail de la Paris Aligned Investment Initiative de l’IIGCC pour les infrastructures et les Actions privées. Nous nous sommes engagés à travailler avec tous nos clients de l’immobilier afin d’opérer la transition vers la neutralité carbone d’ici 2050. Nous avons mis au point un cadre d’investissement zéro net pour l’immobilier, qui est accessible en cliquant ici.
  4. Nous intégrerons également les facteurs zéro net dans notre Allocation d’actifs stratégique (AAS) afin de tenir compte du critère du changement climatique dans les optimisations du risque/rendement. Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à lire notre rapport de recherche primé sur l’AAS . Nous publierons un article en commun avec Phoenix Group sur le zéro émissions nettes dans l’AAS en avril 2021.

Comment savoir si votre portefeuille est en bonne voie pour atteindre l’objectif zéro émissions nettes en 2050 ?

1. Mettre au point un cadre de définition des objectifs solide

L’un des défis en matière d’investissement neutre en carbone est de fixer des objectifs solides et pertinents et de comprendre les facteurs qui sont à l’origine des progrès réalisés vers ces objectifs. Les progrès en matière de décarbonation doivent être suivis par rapport à la trajectoire des émissions zéro net 2050, ce qui correspond à entre 40 et 50 % de réduction des émissions d’ici 2030. Le protocole de définition des objectifs de la Net Zero Asset Owner Alliance recommande un objectif de réduction des émissions de 16 à 29 % en 2025, en utilisant des mesures de l’intensité carbone ou absolues, en divisant, par exemple, les émissions par le revenu ou la valeur des fonds. Les mesures de l’intensité pour les objectifs de décarbonation peuvent s’avérer utiles pour effectuer des comparaisons, mais elles doivent être interprétées avec prudence. La mesure de l’intensité carbone peut montrer une baisse en raison de modifications du dénominateur (c.-à-d. une augmentation des revenus) alors même que les émissions absolues augmentent. 

Il est également important d’évaluer rigoureusement les objectifs au niveau du portefeuille, du pays, du secteur et de l’entreprise. Sur le plan sectoriel, les coûts d’atténuation et les technologies disponibles peuvent être très différents, ce qui n’est pas sans effet sur les trajectoires de décarbonation optimales. Par exemple, ce qui peut convenir au secteur de la production d’électricité, où les énergies renouvelables compétitives peuvent accélérer la décarbonation, ne conviendra pas au transport long-courrier comme l’expédition. Il y a aussi une dimension géographique à prendre en considération, car les pays développés doivent décarboner plus rapidement que la plupart des émergents, y compris sur une trajectoire zéro net. S’agissant des objectifs des entreprises, nous étudions la manière d’analyser leur crédibilité dans notre article « Net zéro – des promesses vouées à rester lettre morte ? ». 
Nous élaborons actuellement un cadre de définition des objectifs qui tiendra compte de ces aspects.

2. Se tourner vers l’avenir

L’autre aspect essentiel consiste à adopter une vision prospective lors de la constitution de portefeuilles. Cela ne se limite pas à examiner les émissions actuelles de CO2, il faut aussi observer leur évolution à partir des plans de transition des entreprises et déterminer si elle s’inscrit dans la trajectoire souhaitée en matière de décarbonation. 
Pour développer cette vision, nous réalisons des études rigoureuses sur le climat en nous appuyant sur des outils de pointe, tels que notre cadre d’analyse des scénarios climatiques. Cela nous permet d’évaluer les risques et les opportunités liés aux différents scénarios (dont le zéro net 2050), de comprendre les trajectoires estimées et l’impact d’un scénario zéro net en 2050 sur les valeurs des actifs. Vous trouverez plus de détails dans notre livre blanc publié récemment consacré aux scénarios climatiques, disponible en cliquant ici
Dans nos produits gérés activement, nous évaluons également le positionnement des entreprises et la stratégie et les objectifs de décarbonation des équipes de direction, en intégrant nos visions propriétaires sur l’efficacité du positionnement des entreprises en vue de la transition, notamment pour les plus gros émetteurs. Cela repose sur une recherche et un engagement actifs, complétés par des données telles que les scores SBT et TPI. 

Et après ?

Nous sommes particulièrement ravis d’être partie prenante de l’initiative pour une gestion d’actifs zéro net et nous travaillerons avec nos pairs et nos clients afin de favoriser l’adoption des meilleures pratiques en matière d’investissement zéro net, en jouant un rôle actif dans l’Initiative des investissements alignés sur l’Accord de Paris de l’IIGCC. Nous sommes en train de mettre au point des solutions zéro net dans différentes classes d’actifs axés sur l’impact réel, pour lesquels nous ne manquerons pas de vous communiquer plus de détails en temps voulu.  

Nous aborderons également le sujet des solutions d’investissement pour la neutralité carbone lors de notre prochain événement Global Climate Action en juin, et vous ferons part de nos réflexions sur l’objectif net zéro pour différentes classes d’actifs. Pour revoir les événements précédents, rendez-vous sur ici.

 

¹ Energy Transitions Commission : Making Mission Possible, septembre 2020

² Energy & Climate Intelligence Unit, page consultée le 18 mars 2021 : https://eciu.net/netzerotracker

³ Rapport 2020 sur les écarts d’émissions des Nations Unies, consulté le 19 mars 2021 : https://www.unep.org/emissions-gap-report-2020

⁴ Rapport de synthèse sur les CND de l’UNFCC, février 2021, consulté le 19 mars 2021

, mars 2021Net Zero Investment Framework⁵ IIGCC

RISK WARNING

The value of investments, and the income from them, can go down as well as up and you may get back less than the amount invested.